Le mouvement

MOBILISONS-NOUS !

1Pour une simplification drastique du Code du travail, dont les 3600 pages se contredisent les unes et les autres et sont totalement inapplicables au quotidien !
2Pour un allègement des charges patronales et des cotisations salariales bien avant la Saint-Glinglin !

Ensemble, faisons entendre nos voix

d’entrepreneurs !

Entrepreneurs en herbe, patrons de PME, indépendants, professions libérales, ou dirigeants de plus grandes entreprises… Peu importe le nombre de salariés que nous employons ou le niveau de chiffre d’affaires que nous générons, nous vivons la même galère.
Les charges augmentent à peu près aussi vite que la visibilité se réduit, et conduire nos entreprises devient chaque jour un art de plus en plus difficile à exercer. Chaque matin il faut être plus inventif que le précédent, plus créatif, plus courageux, plus patient, plus confiant dans un brouillard constant. Chaque soir il faut pourtant constater que rien n’est fait pour améliorer la situation.
Après un premier effet d’annonce en septembre, le pacte de responsabilité a fait couler beaucoup d’encre fin janvier. « Allez-vous embaucher si l’on baisse les charges sociales ? », la question a tourné en boucle pendant plusieurs semaines et reste d’actualité.
Si nous étions un peu « provoc », nous oserions répondre la chose suivante : « Avons-nous licencié alors que les charges n’ont cessé d’augmenter depuis deux ans ? »
Enfin, ou plutôt pour commencer, la baisse du coût du travail ne fera pas tout. Il est indispensable que les législateurs prennent leur courage à deux mains et s’attaquent à l’énorme frein à l’embauche que représente le Code du travail. Bien trop rigide, et bien trop fourni… 3600 pages de réglementations et de jurisprudences qui se contredisent les unes les autres et sont inapplicables au quotidien.

 

guillemet 1   Notre priorité aujourd’hui c’est l’emploi.

                         N. Vallaud-Belkacem… le 4 janvier 2013    guillemet 2
  • Parce que notre quotidien est rempli d’anecdotes effarantes, effroyables…
  • Parce que nous devons faire face chaque jour à la solitude et au stress liés à notre fonction,
  • Parce que nous nous escrimons en permanence pour que nos entreprises – et les emplois qui vont avec – se pérennisent
  • Parce que nous nous battons avec courage et imagination pour continuer à créer de la richesse et de l’emploi alors que rien n’est fait pour nous y aider,
  • Parce que nous sacrifions beaucoup de soirées, de week-ends pour réussir à faire vivre nos boîtes…
  • Parce qu’il est grand temps que des mesures efficaces soient VRAIMENT prises pour nous soutenir,
  • Parce que nous souhaitons que nos salariés nous coûtent moins chers mais aussi qu’ils soient mieux payés !

badge-déplumés_150